Le tabou : les mots que l'on doit ne pas dire - MLDP#8


Generating download link, please wait . . .


Downloadable link generated


Published: 3 years ago
Lorsque vous entendez des insultes, cela peut vous choquer dans certains contextes. Idem lorsque l'on utilise certains mots que vous associez alors à un interdit. Mais pourquoi? Découvrons-le ensemble dans ce 8e épisode de Ma Langue dans Ta Poche !

S'abonner : http://youtube.com/linguisticae
Le facebook: http://facebook.com/linguisticae
Le twitter: https://twitter.com/Linguisticae (@linguisticae)
Le blog: http://linguisticae.com/?p=1229
tipeee: https://www.tipeee.com/linguisticae

► La boutique :
● https://teespring.com/stores/linguisticae2

___________________________


Sources & inspirations
Langues et littératures modernes : L'interdiction linguistique en français d'aujourd'hui (Widlak, 1965)
A Sociolinguistic Study of English Taboo Language (Gao, 2013)
Forbidden Words : Taboo and the censoring of language (Allan & Burridge, 2006)
Dictionnaire des Sciences du Langage (Larousse)


Share:


comment  Comments

"Un tabou, c'est quoi ?" => "Qu'est-ce qu'un tabou ?" ... C'est plus correct, non ? ;) (cf "le français du futur")... Merci encore pour tout !

5 days ago

Le tabou dépend de l'époque . Il y a une cinquantaine d'années, on appelait les vieux des vieux car il n'y avait aucune connotation négative dans le fait d'avoir vieilli, phénomène commun à tous les êtres vivants, y compris aux jeunes qui ne s'aperçoivent pas encore que chacun de leurs anniversaires joyeusement fêtés les rapproche inéluctablement de la vieillesse et de la mort . Au contraire, les vieux étaient respectés pour leur expérience de la vie . Ce mot emprunté "seniors " est parfaitement ridicule et montre bien qu'il est mal vu aujourd'hui par les jeunes d'être vieux, comme si les vieux ( anciens jeunes comme eux) , leur propre devenir, appartenaient à une espèce différente de la leur .
De nombreux tabous actuels imposant des euphémismes ou des emprunts à l'étranger pour désigner les personnes, sont en fait imposés par les derniers gouvernements et leurs médias aux ordres, dans le but d'édulcorer, signifiant par là qu'ils ont eux-mêmes un à-priori négatif sur les personnes désignées . Avant on appelait simplement une personne à peau noire un noir (aucun à-priori négatif) pas "un black".
Hypocritement, pour faire semblant de ne pas vouloir blesser les personnes handicapées (qui sont pourtant très conscientes de leur handicap) , on doit parler par périphrase d'un "non-voyant" ( avant c'était un aveugle), d'un "malentendant" ( avant c'était un sourd), ce qui montre bien l'à-priori négatif pour ces personnes handicapées de tous les "malcomprenants" (abrutis) qui imposent ces expressions .
Mais là où le gouvernement fait très fort, pour l'évitement du tabou que sont devenus pour lui les termes extrêmement gênants de " pauvre" "licenciement", "charrettes de licenciements, " c'est qu'il arrive à modifier l'implication contenue dans le mot et parfois même, cyniquement, à en inverser totalement le sens .
Un enfant pauvre, un adulte pauvre sont devenus des "défavorisés" (ce terme implique qu'ils n'ont pas eu de chance, que personne n'en serait responsable et pas du tout qu'une caste de prédateurs est responsable de leur appauvrissement) .
Le sommet, c'est le tabou du licenciement qui fâche . La charrette de licenciements, les licenciements en nombre par une entreprise , après avoir été désignés cyniquement comme "un plan social" (c'est sympa, ça contient le mot "social", comment pourrait- on lutter contre un plan "social"?) sont devenus aujourd'hui dans les médias, il fallait l'oser, exactement le contraire de la réalité qu'ils désignent ( des licenciements massifs) mais "un plan de SAUVEGARDE de l'emploi" . Comment s'opposer à ce qui semble vouloir sauvegarder l'emploi ?
Le cynisme de la langue de bois édulcorée des médias actuels est bien plus dangereux que les bonnes grosses insultes que vous ne pouvez pas prendre au sérieux et qui signifient simplement que leur auteur est très en colère . J'y réponds en général par un éclat de rire .

2 weeks ago

BRAVO pour ces outages ,j adore ,après avoir été attaquer par une bande de raciste ...j ais eu la surprise de 38 policiers à ma porte ..

2 weeks ago

C'est quoi la pédérastie ?

3 weeks ago

Merci beaucoup pour m'aider l'apprendre Francais! Il y a quelque chose avec les moyens que vous parles que m'aider quand j'ai besoin de l'entendre le langue. Bon travail!

1 month ago

2:00 Pour des raisons qui étaient d'ordre religieux.

1 month ago

Ça t'arrive de respirer bref parle plus lentement.

1 month ago

J'ai cru que c'était un wtc au début mdr.

1 month ago

Les gros mots québecois kriss caribou et compagnie ça pourrait faire une vidéo un peu connecté, parce que pour nous Français de France c'est un peu un mystère la raison pour laquelle il utilise ce genre d'insulte, et d'ailleurs je vais de ce pas aller chercher de mon coté. Très bonne vidéo comme d'hab sinon.

1 month ago

D'ailleurs même dans l'ensemble s’intéresser au Québec ça pourrait être sympa et ça pourrait t'attirer un autre public ;)

1 month ago

Le titre de la vidéo ne choque personne ?

1 month ago

On ne dit pas nain mais personne de petite taille xD

1 month ago

Cependant, les brésiliens vont aux restaurant en France et ils appelent le serveur "garçon" par-ce que c'est une des peu mots français qu'ils savent.

1 month ago

Merci pour la vidéo, comme je ne suis pas français, les sous-titres m'aident beaucoup. 🙂

2 months ago

Je parle gras quand ca memmerde je dit fait chier

2 months ago

j'ai été SDF, jamais clochard.

Un clochard A un domicile : la rue.

Un SDF a un domicile variable (hotel, squat, pote, famille, hall de gare)

2 months ago

Est-ce que c'est tabou de critiquer la barbe de quelqu'un ?

2 months ago

Ont ne dira pas "Se faire virer" ont dira " se faire remercier " Ont ne dira pas "ça pollue sa mère la pute" ont dira " C'est économiquement viable " Ont ne dira pas " une dictature de l'oligarchie " ont dira " Une politique démocratique différée à environnement mixte "
Certains exemples ne sont pas tabou juste de la novlangue de merde.

2 months ago

Dans une certaine mesure je comprends mais je continuerai à dire caissière, concierge, femme de ménage et noir sans aucune arrière pensée.

2 months ago

Super la vidéo mais stp parle +++++ doucement,mon cerveau ne comprenait plus rien

2 months ago

Moi j’utilise : clodo

2 months ago

Super vidéo ! Mais abuse pas trop des gros plans mec, ça deviens oppressant. En plus se mettre trop en gros plan n'est pas bon d'un point de vue du langage corporel. (Ça fait prétentieux...même si je sais que tu ne l'es surement pas)

2 months ago

Du coup c'est quoi le mot à 6:02 ?

3 months ago

Je rajoute également que le mot "baiser" a été dérivé de son sens originel qui signifiait "faire la bise". Et il a été tellement dévoyé qu'on n'ose plus l'employer pour signifier son sens originel, de peur d'entraîner un amalgame malpoli avec son nouveau sens de "faire l'amour". Aaah, l'évolution de la langue ^^

3 months ago

Sujet très intéressant, vidéo trop courte!

4 months ago

Debut de la vidéo : " injures diverses Cette phrase vous aura probablement choquée" non, je viens du sud xD

4 months ago

Encore un léger apport. Je connais des Témoins de Jéhovah qui considèrent que toute interjection associée à une colère est un tabou d'ordre religieux, une offense à la sainteté de la créature divine qu'est l'humain.

Autre aspect, à quel moment un mot tabou passe comme plus acceptable? Il est connu qu'au Québec les sacres, il n'y a pas si longtemps tabous, sont encore des sacres tout en ayant perdu leur caractère absolu de tabou. Ils sont mal vus par plusieurs mais pas avec le pincement au coeur et à l'âme d'il y a 50 ans. En plus, ses sacres simples voilà 50 ans ont pris vie, se sont développés en quelque chose d'autre dont je n'ai pas de mot pour le résumer. Ces anciens sacres sont maintenant aussi bien des interjections simples que porteurs de significations diverses selon le sacre, les circonstances et l'intonation en plus d'occuper des fonctions lexicales plus ou moins diverses.

En exemple 'calice' prononcé chez nous 'câlisse'. De l'objet du rituel lithurgique, la 'calice' est passé par une marque de déception, de désappointement ou de frustration en INTERJECTION simple. Puis se sont rajoutés des fonctions lexicales différentes, une marque de superlatif (Un câlisse de beau gars. OU Une câlisse de belle fille.), un nom simple (Lui, c'est un câlisse), en adverbe ou groupe adverbial (Y'é beau en câlisse), en verbe qui se décline (Câlisses-lui patience!, OU J'vas t'en câlisser une.)... rarement deux variations de même racine dans la même phrase mais c'est possible. Dépendant du ton et des circonstances, ce même 'câlisse' dans 'Câlisse!' aura un sens péjoratif ou mélioratif, admiratif ou de dégoût, d'impatience...

C'est la vie en marche, la langue en évolution. Vraisemblablement pas la même évolution ici qu'en France ou les 'tabous' linguistiques ne semblent pas prendre vie et voir des dérivés linguistiques apparaître sauf peut-être pour 'putain' avec 'putasser'.

6 months ago

Excellente vidéo qui aborde de nombreux aspects 👏 Or, ce discours s’adresse aux adultes. Mais que dire des enfants et de leur amusement à dire des gros mots, à essayer de répéter tout haut ce que s’interdisent les adultes référents?

6 months ago

les tabous apparaissent aussi avec la politique et la bien pensance , certaines choses peuvent etre vraisemblable a dire mais interdites voir punies par la loi... comme quoi...il y a toujours une nouvelle religion pour en remplacer une

6 months ago

Eh oui, quand un musulman fanatique tue quelques dizaines de personnes en France, il est interdit de prononcer les mots "musulman", "arabe" ou "maghrébin"... entre autres. Il vaut mieux disserter sur les "blessures psychiques" des survivants.

6 months ago

La phrase du début n'est pas tabou, c'est juste grossier donc ca n'est pas choquant en soi. Par contre si tu dis une phrase simple sans mots grossiers du genre : "il y a un juif dans la salle", alors les oreilles se tendent car c'est tout de suite tabou.

6 months ago

Quelle horreur
Tu devrais essayer de parler encore plus vite,ton débit est trop lent
Savais tu qu'on a pas envie de t'écouter ton verbiage logorrhéeique fait fuir et est une véritable agression auditive

6 months ago